fbpx
Thursday, October 29, 2020
GIK Acoustics - Europe
GIK Acoustics - Europe
The Moshville Times

Band of the Day: Baume (en français… and in English!)

Today’s band (well, band leader Gaetan Juif) went to the trouble of answering in French and providing us with a translation. As such, we’ve included both versions.

Simple things first – where are you from?

I’m from Strasbourg (France) and I’ve been based in Paris for eight years now.

How long have you been playing?

This one man band was started in 2017 with the first release Les Années Décapitées.

Before you get sick of being asked… where does the band name come from?

Actif dans plusieurs groupes en parallèle, j’ai commencé ce projet par besoin de retrouver un dialogue plus personnel entre la musique et mes émotions. Je souhaitais un mot en français, comme le sont mes textes, traduisant à la fois mon rapport à la musique en général en tant qu’auditeur et la nécessité de composer de la musique comme moyen d’expression. En français, le mot “baume” peut être interprété de différentes façons. Il peut être traduit par “une substance qui cicatrise, adoucit les douleurs”. Dans un sens figuré, on peut le lire tel “dissipe les peines et les inquiétudes”. J’attends quelque chose de vous comme un baume sur toutes ces blessures. — (Voltaire, Lett. vers, 42)

Tous ces sens multiples correspondaient parfaitement à mon rapport à la musique donc baptiser ce projet solo BAUME s’est imposé comme une évidence.

While being active in several bands in parallel, I started this project because I needed a more personal interaction between my music and my emotions. I wished for a French word (since that’s the langage the lyrics are written in) that would convey my approach to music as a listener, as well as the way I use it to express my feelings. In French, the word “Baume” can be interpreted in multiple of ways. It can mean “a substance that heals and softens the pain”, or figuratively, it can be understood as “dispels the sorrow and the worries” (Voltaire, Lett. Vers, 42)

These meanings matched perfectly my relation with music, making Baume the obvious name for this solo project.

What are your influences?

En temps qu’auditeur, j’ai des influences très variées même si elles oscillent en général entre le métal extrême comme le black atmosphérique, post-black, post-hardcore, et dans un opposé certains courants de rap et de musique électronique. Mes influences ne sont pas cantonnées à un style en particulier, néanmoins, je suis plus sensible à la musique quand elle porte en elle une certaine mélancolie ou quand les formats prêtent à faire travailler l’imaginaire (ce qu’apporte le black metal atmosphérique et certains courant d’électro par exemple).

Pour illustrer, je peux citer quelques groupes importants tout styles confondus : Yelloweyes, Fell Voices, Weakling, Turia, The Psyckeproject, This Will Destroy You, Trentmoller, Brigitte Fontaine, Cesaria Evora et vous pouvez (re)piocher dans la discographie de certains artistes de rap des années 95 (tel 2pac, Notorious BIG…).

As a listener, I have some very broad influences, even though they generally revolve around extreme metal, like atmospheric black metal, post-black, post-hardcore, and as an opposite, some trends of rap and electronic music. My influences aren’t pinned to one specific genre, however I’m more sensitive to music that carries some melancholy, or when it calls for the listener’s imagination (which atmospheric black metal and some trends of electronic music do).

For example, I could name some bands that are important to me, for various genre: Yelloweyes, Fell Voices, Weakling, Turia, The Psyckeproject, This Will Destroy You, Trentmoller, Brigitte Fontaine, Cesaria Evora, and many albums from hip hop artists from the 90s (2Pac, Notorious BIG…).

Describe your music. What makes you unique?

Je pense que ma musique est avant tout le fruit de diverses influences qui se sont mêlées et que j’ai travaillé ensemble depuis de nombreuses années de façon inconsciente. Je ne pense pas qu’elle soit unique ou en tout cas ce n’est pas mon objectif. J’essaye avant tout d’utiliser ce médium, qui est devenu un moyen d’expression nécessaire dans ma vie, pour tenter de créer un dialogue face à mon ressenti et ma vision du monde. Cela peut passer par la couleur des morceaux, leurs formats, les textes…

I think my music is mainly the result of various influences mixed together, and with which I worked unconsciously. I don’t think it’s unique, or at least that’s not my objective. I try above all to use this medium, which became a necessary mode of expression for me, to try and create a dialogue in the face of my feelings about the world. That may be through the textures of the tracks, their format, the lyrics…

Do you have any particular lyrical themes?

Baume n’est pas un projet concept de ce fait, les textes se nourrissent de ce qui me traverse au quotidien sans ligne directrice établie au préalable. Cependant il y a des thèmes récurrents car ils sont important dans mon quotidien tel le temps qui passe, le rapport aux souvenirs, l’étude des comportements liés à l’amour, le rapport au corps, pour ne citer que les principaux.

Baume isn’t a concept project in the sense that the lyrics are fueled by what I feel everyday, with no preexisting direction. That being said there are recurring themes, because they matter more to me in everyday life. For instance time passing by, relation to memories, studying of love behaviours, our relationship to our body… To name only the main ones.

What’s your live show like? How many shows have you played?

Actuellement Baume est un projet studio donc qui n’est pas ouvert à la configuration live, néanmoins je fais parti d’autres formations avec lesquels je fais régulièrement des concerts comme Basilque ou Rance par exemple. C’est un moment de partage très fort dans la vie d’un groupe et nous prenons énormément de plaisir à jouer en live car le côté instinctif que nous cherchons à exprimer à travers notre travail prend tout son sens dans ces moments là.

Par ailleurs, pour Baume, l’idée de présenter mes textes lors de performance ou sous la forme de récitation de poème live est à l’étude.

Right now Baume is a studio project which is not meant to play live, however I’m part of other projects such as Basilque and Rance with whom I regularly play live. It’s a very important time of sharing in the life of a band, and we really enjoy ourselves in those moments since we can have this instinctive way of playing the music we strive for.

Otherwise for Baume, the idea of presenting my texts during performance or in the form of recitation of a live poem is under study.

What’s the wildest thing you’ve seen or done at a live show?

Que ce soit en temps que musicien ou spectateur, je ne suis pas très friand de concerts spectaculaires ou mis en scène. J’aime avant tout sentir la sincérité des artistes et pour moi un concert à plus de sens quand la spontanéité prime sur l’aspect chorégraphié.

Lors de leurs venues à Paris , j’ai beaucoup apprécié assister au concert de Turia, Yelloweyes, Destruction Unit par exemple.

Whether it’s as a musician or as a spectator, I’m not really high on spectacular or staged shows. I’d much rather feel the sincerity of the artists, so for me a concert makes more sense when it’s spontaneous than when it’s carefully staged.

When they came to Paris, I really enjoyed Turia, Yelloweyes and Destruction Unit shows for instance.

What kit do you use / guitars do you play / etc.?

Pour Baume, les configurations changent selon les albums et le rendu souhaité, ce qui peut m’amener à travailler en prise live comme en configuration home studio. Étant dans une recherche et une analyse de son permanente, je change souvent de pédale d’effet ou de matériel afin que ma musique garde un aspect évolutif à travers les albums. Actuellement je joue sur une Gibson SG dont j’ai remplacé les micros d’origine par des “blacks winters” que je trouvais plus aérien. Aussi, j’utilise souvent, que ce soit pour les vocaux ou pour l’ensemble de mes instruments suivant leur rôle , une reverb que j’affectionne beaucoup pour son côté très ambiante et organique, qui est la “Supernatural” de Digitech.

For Baume, the setup changes depending on the albums and the preferred outcome, which may bring me to record live takes, or to work more in a home studio configuration. By researching and analysing the sound constantly, I often change effect pedals or gear so that my music keeps an evolutive aspect throughout records. I’m currently playing on a Gibson SG on which I changed the factory mics to “Black Winters” as they felt more airy. In addition, for vocals or most of my instruments, I often use a reverb which I really like for its ambient and organic sound, which is the “Supernatural” by Digitech.

What are your plans for 2020?

Pour 2020, la priorité est la sortie de l’Ep de Baume, Un calme entre les tempêtes. Sur cet Ep, je souhaitais marquer une rupture forte par rapport aux albums précédents en puisant de façon plus osé dans certaines de mes influences, entre autre comme le rap et la coldwave, et je suis impatient d’avoir des retours. Il y a en parallèle une autre sortie de prévue pour cette année avec de nouvelles collaborations et de nouveaux intervenants.

Concernant les autres projets musicaux auxquels je participe, une sortie pour Basilque et Rance est prévue et une reprise de Cepheide est à l’étude.

En dehors de ça, mon deuxième recueil de poèmes vient d’être achevé et j’espère pouvoir le faire éditer en courant d’année mais le gros projet de cette année hors musique est la création d’une revue d’art contemporain faisant appel à une dizaine d’artistes par numéro et le premier est en cours de finalisation. Le projet a été lancé en collaboration avec Guillaume Galaup, fondateur de Blurrthrower qui m’accompagne dans Basilque et la charte graphique a été pensé par Lila Briand, bassiste dans Rance. Que ce soit de la part des intervenants ou des fondateurs de la revue, nous avons tous hâte que ce premier exemplaire voit le jour.

For 2020, the main priority is releasing Baume’s EP, Un calme entre les tempêtes. On this EP, I wish to mark a break with previous albums by picking more daringly in some of my influences, like rap and coldwave. I’m eager to get feedback. In parallel, there is another release coming up this year, with new collaborations and new participants.

Regarding my other musical projects, new Basilque and Rance releases are planned, and resuming work with Cepheide is being discussed.

Music aside, I just finished my second book of poetry and I hope to have it published during this year, but the main non-musical project this year is the creation of a contemporary arts journal, with the participation of about a dozen artists per issue, of which we’re finalising the first one.

This project started in collaboration with Guillaume Galaup, founder of Blurrthrower, who’s also collaborating in Basilque. The graphics were laid up by Lila Briand, who plays bass in Rance. Everybody, participants and founders alike, are really eager for this first issue to be released.

If you were second on a three-band bill, which band would you love to be supporting and which band would you choose to open for you? A chance to plug someone you’ve toured with, or a mate’s band we’ve not heard of before! 

Ce type de question est toujours toujours assez dure car je pense que les réponses changent selon les périodes et les découvertes artistiques et qu’il faudrait que je passe beaucoup de temps à faire des concerts afin de pouvoir citer tous les artistes avec lesquels j’aimerai jouer !

Présentement, et pour essayer de ne pas répondre par des évidences, je pense que la soirée présenterait en ouverture La Mathilde. C’est une projet de rock français à la formation assez classique mais ils se nourrissent d’influences qui, bien qu’elles ne soient plus forcément les miennes actuellement, sont celles de mes parents et de ce fait de mon enfance, ce qui apporte à leurs musiques une saveur particulière De plus je trouve les textes vraiment bien écrit ce qui est assez dur a trouver aujourd’hui. La tête d’affiche serait Brigitte Fontaine je pense. C’est une artiste que j’admire beaucoup, de part la longévité de sa carrière toujours en quête de renouvellement, par ses collaborations multiples, pour son album Kékéland et pour toute sa poésie.

Pour reprendre une expression d’un ami que j’apprécie beaucoup, je suis heureux d’être son contemporain et des artistes comme elle sont malheureusement trop rares à mon sens.

That’s always a difficult kind of question because the answers vary a lot depending on time and new artistic discoveries, and I’d need a lot of time to play many more shows to include all the artists I’d like to play with !

For now, and in an attempt to not answer with some obvious responses, I think the evening would open with La Mathilde. It’s a French rock project with a rather classical lineup, but they feed on many influences that, even though they are not really mine these days but rather my parents’, which brings a special feeling. In addition I find the texts to be very well written, which is quite hard to find nowadays. I think the headliner would be Brigitte Fontaine. She’s an artist I really admire for the longevity of her career, always pursuing something new, for her numerous collaborations, for her Kékéland album, and for all her poetry.

To use a good friend of mine’s sentence, I’m really glad I could be her contemporary and artists like her are sadly too rare in my opinion.

Baume: facebook | instagram | bandcamp

About The Author

Mosh

Father of three. Teacher of Computing. PADI divemaster. Krav Maga Assistant Instructor. Geordie. Geek. Nerd. Metal nut. I also own and run a website - you may have heard of it.

Subscribe
Notify of
guest

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x